Objectif, Projets d'action

A ce jour, ProFamille reste un outil trop peu connu. Or, nous considérons qu’il constitue un vecteur essentiel pour améliorer la prise en charge des personnes atteintes, via :

  • la mise en pratique de la psycho-éducation, une démarche au cœur de toutes les recommandations internationales
  • la dé-stigmatisation de la maladie grâce à une bien meilleure compréhension de ses causes et de ses conséquences
  • la reconnaissance des familles comme partie intégrante de l'accompagnement thérapeutique

Ce programme doit donc être accessible à toutes les familles ébranlées, parfois détruites par la maladie qui ne peuvent pas encore en bénéficier.

1. SOUTENIR LE PROGRAMME ET SON DÉVELOPPEMENT

Afin de pérenniser et développer ce programme, nous voulons œuvrer à sa connaissance par le plus grand nombre, et pour cela :

  • Soutenir les animateurs
  • Soutenir, faire connaître ce programme par des actions de communication menées par l’Association elle-même ou en nous associant à tout événement / communication qui nous paraît approprié sur la visibilité du programme et les enjeux spécifiques des schizophrénies en France
  • Se doter d’outils de communication à usage des médias : dossiers de presse thématiques, banques de témoignages de parents et malades…
  • Participer à l'information et à la sensibilisation des médecins généralistes, psychiatres, infirmiers et tout professionnel concerné autour de ce programme

2. CONTRIBUER A LA GÉNÉRALISATION DE LA DÉMARCHE DE PSYCHO-ÉDUCATION

Ce programme nous apparaît comme un premier pas vers une généralisation de démarche de psycho-éducation structurée sur le long terme

  • Soutenir le développement de programmes de même type pour les frères, soeurs, aidants familiaux d'un autre degré; ou encore infirmiers.
  • Participer aux évaluations et calculs du retour sur investissement du Programme ProFamille
  • Collecter en France et hors de France des informations auprès des acteurs "Profamille" ou programmes similaires, afin d'enrichir la réflexion commune
  • Mettre en place / Animer une "formation continue à l'issue du programme;(Travailler à une "banque" de "questions / réponses" afin d'aider à répondre de façon appropriée aux questions de leur enfant / proche malade.)

3. ÊTRE PARTIE PRENANTE DU "COLLECTIF SCHIZOPHRÉNIES"

Les schizophrénies sont des maladies non représentées au niveau national en tant que telles, particulièrement mal connues et stigmatisées. Au sein d'un Collectif de six associations, nous oeuvrons à  :

  • Nous exprimer de façon spécifique sur ces pathologies, au niveau de toutes les instances 
  • Défendre la recherche dédiée aux schizophrénies 
  • Lutter pour la dé-stigmatisation 
  • Participer à toute action collective en faveur de la prévention, de l’amélioration de la prise en charge et de l’insertion sociale et professionnelles des personnes atteintes