PromesseS utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation.

Vero C 2

Nous vous recommandons si vous avez envie d'aller au cinéma, le film de Vero Craztborn : « La forêt de mon père ». 

Ce film donne à découvrir, vues à hauteur d'enfants, les émotions et les tribulations d'une famille prise dans la tourmente de la maladie psychique du père de famille. 

À travers le regard de la jeune héroïne Gina, ado, de son jeune frère et de sa petite soeur, le public le plus large peut recevoir ce film/témoignage réalisé par Vero Cratzborn.

Les acteurs sont excellents et le scénario, entre conte et récit, permet de mieux comprendre les choses concernant le maladie psychique et son impact sur les familles et surtout, les enfants.

> Visionner la bande-annonce en cliquant ici

Capture décran 2020 06 18 à 10.22.10

Vous habitez dans l'Est Var et votre proche souffre de schizophrénie ou de troubles schizo-affectifs ? Ce programme Profamille est alors fait pour vous. Il vous aidera à mieux faire face à la maladie et il donnera à votre proche plus de possibilité de se rétablir à tout stade de la maladie n'hésitez pas, Il n'est jamais trop tard !

Le programme Profamille est une formation structurée de 14 séances réparties sur un an, le jeudi de 9h à 13h. 

Pour information et inscription à la session de septembre 2020 à FRÉJUS, contactez : 

NICOLAS Nathalie, formatrice - Pôle Psychiatrie
Tél. 04.94.40.21.21 - Poste : 2942
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

> Télécharger le flyer complet en cliquant ici.

Article profamille
Résumé

Objectif

Cette étude décrit l’évolution du taux de tentatives de suicide chez des patients avec schizophrénie avant, puis douze mois après qu’un de leur proche ait bénéficié du programme de psychoéducation à destination des familles Profamille.

Méthode

Étude rétrospective sur 1209 participants ayant participé au programme Profamille version V3.2 sur 40 centres français, belges et suisses. La présence de tentatives de suicide chez les patients a été évaluée par un auto-questionnaire renseigné par le proche participant à Profamille. Une évaluation T0 explore les 12 mois précédant le début du programme, l’évaluation T1 explore les 12 mois suivant le programme.

Résultats

Le taux de tentative de suicide est de 6,4 % avant Profamille, de 2,4 % 12 mois après la fin du programme. On observe une réduction significative du taux de tentatives de suicide au cours des 12 mois (p = 0,0003) suivant Profamille.

Conclusions

Cette étude montre l’impact favorable de Profamille dans la réduction du taux de tentatives de suicide chez les patients avec schizophrénie. Dans la perspective d’une réduction des tentatives de suicide, nos résultats suggèrent l’intérêt de proposer Profamille précocement, lorsque le risque est le plus important.

> Lire l'article complet en cliquant ici

> Se rendre sur le site de ScienceDirect en cliquant ici.  

unnamedLa réunion d’information Profamille prévue le 16 juin ne peut évidemment pas avoir lieu du fait du Covid-19. À la place, nous vous proposons une réunion virtuelle sur TEAMS, le mardi 30 juin de 17h à 19h. 

Lors de cette réunion nous vous présenterons le programme puis il y aura un temps d’échange. 


L’inscription par mail  à cette réunion est impérative. Vous pouvez dès à présent vous inscrire auprès de Mme Dominique Willard, psychologue clinicienne, coord. Réseau ProFamille, SHU secteur 14, Centre Hospitalier Sainte-Anne : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Une fois votre présence confirmée par mail, un lien vous sera envoyé, ce qui vous permettra de vous connecter à Teams le mardi 30 juin de 17h à 19h.  


Capture décran 2020 05 27 à 11.13.08Voilà, nous y sommes ! Et chaque jour nous permet de reprendre lentement pied dans « la vraie vie ».

Fini le confinement (nous l’espérons très fort, en tous les cas) et place à la responsabilité de chacun pour faire en sorte que le virus reste à bonne distance. 

Avec cet ultime bulletin s’arrête donc la série impromptue des lettres  « Résiste ! Avec PromesseS ».

Nous espérons vous avoir offert des instants agréables mêlant découvertes et informations ciblées sur LA préoccupation du moment. Elle était de taille et méritait cet accompagnement !

PromesseS reste à l’écoute à travers son site et ses newsletters.

Et vous redis une dernière fois « Prenez soin de vous » !

Pour télécharger notre lettre hebdomadaire numéro 8, veuillez cliquer ici.

Capture décran 2020 05 05 à 08.32.49Dernière ligne droite avant le jour J du déconfinement... Et donc dernier parcours hebdomadaire à vos côtés, cette fois dans les Hauts de France.

Ah le grand air ! la marche ! les plages à perte de vue ! Nous en rêvons tous et c’est donc pour bientôt.

Il faudra sans doute attendre un peu plus longtemps pour se presser dans les rues transformées en vitrines géantes pour une de ces braderies ou réderies qui participent à la réputation de chaleur et de convivialité des gens du Nord.

Il faudra encore plus de temps pour se fondre dans les bandes denses, joyeuses et colorées des carnavaleux de Dunkerque et d’ailleurs “qui s’embrassent, se poussent, se serrent !”

On peut y songer mais ce n’est pas pour tout de suite…

L’heure est au prudent déconfinement. Pour vous en reparler nous vous donnons rendez-vous la dernière semaine de mai pour un “Résiste ! et déconfine- toi ! avec PromesseS “ 

Avec, toujours aux manettes, Pascale Machelot qui mérite un grand bravo pour cette série aussi inspirée que bienfaisante.

Nous l’en remercions de tout coeur et vous donnons rendez-vous le lundi 25 mai pour explorer tout à la fois, une nouvelle région et une autre phase de notre histoire sanitaire !

Pour télécharger notre lettre hebdomadaire numéro 7, veuillez cliquer ici.

N.B : Nous avons souhaité faire cette feuille, la plus légère possible malgré la gravité du moment et les difficultés que vous rencontrez peut-être ainsi que nos proches. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques. L’équipe de PromesseS reste présente et joignable pour vous accompagner, si nécessaire, dans cette période difficile.

Capture décran 2020 04 28 à 08.23.50Le compte à rebours est en marche et chaque jour qui passe nous amène vers le temps du déconfinement, cette  nouvelle étape aux contours incertains dans le déroulement de  la pandémie.

La Normandie est notre terre d’ancrage pour cette avant-dernière semaine. Place aux impressions, aux sensations que sa lumière distille, du Havre à Rouen, de Giverny à Honfleur en passant par Saint-Paër, bien sûr !

Le vent qui souffle  fait danser les cerfs-volants qui tiennent un de leurs grands rendez-vous à Dieppe, sur la côte d‘albâtre. Avec eux, évadons-nous et laissons s’instaurer une relation « qui nous met à distance, nous offre à l’oubli de nous-mêmes, créée comme une sorte de vide en nous et nous permet au plus haut point d’être réceptifs au monde ».(*)

Que ce moment de rêverie devant leurs gracieuses volutes et le grand souffle qui les anime, chasse les sombres pensées et rafraîchisse notre atmosphère confinée !

(* ) Philippe Cottenceau, poète et créateur de cerfs-volants.

Soutenons-nous, Surmontons Ensemble cette nouvelle semaine !
 

Pour télécharger notre lettre hebdomadaire numéro 6, veuillez cliquer ici.

N.B : Nous avons souhaité faire cette feuille, la plus légère possible malgré la gravité du moment et les difficultés que vous rencontrez peut-être ainsi que nos proches. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques. L’équipe de PromesseS reste présente et joignable pour vous accompagner, si nécessaire, dans cette période difficile.

 

Capture décran 2020 04 24 à 09.43.38Grande migratrice, la cigogne revient tous les ans, au printemps, faire son nid dans ce coin de France. Oiseau de bon augure, elle est attendue et respectée sous toutes les latitudes. ... Certains peuples célébraient son arrivée car celle-ci annonçait la fin de l'hiver et ils lui attribuaient une signification joyeuse : la cigogne était porteuse de chance et de plaisir.

Alors ne boudons pas notre plaisir et suivons-la dans cette contrée pleine d’attraits.Choucroute, cigognes, cathédrales, champagnes, vins blancs, flammekueches, mirabelles, marchés de Noël... Non le Grand Est n’est pas seulement ça. Et pourtant, ce serait déjà beaucoup ! Ce n’est pas non plus la Sibérie française, terre lointaine, où l’accueil serait aussi glacial que la température !

Cette semaine, nous allons revêtir notre âme d’enfant avec des personnages hauts en couleurs commeTomi Ungerer et Claude Ponti. L’un est né à Strasbourg, l’autre à Lunéville ! Ces deux géants de la littérature jeunesse se sont rencontrés en septembre 2018. Une interview de Nathalie Brisac, réalisation de Guillaume Ledun, à écouter absolument en cliquant ici !

Soutenons-nous, Surmontons Ensemble cette nouvelle semaine !

 

Pour télécharger notre lettre hebdomadaire numéro 5, veuillez cliquer ici.

N.B : Nous avons souhaité faire cette feuille, la plus légère possible malgré la gravité du moment et les difficultés que vous rencontrez peut-être ainsi que nos proches. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques. L’équipe de PromesseS reste présente et joignable pour vous accompagner, si nécessaire, dans cette période difficile.

Capture décran 2020 04 24 à 09.31.14Poursuivant notre voyage en cette période de confinement, nous attérissons, cette semaine, en Rhône-Alpes.
Le saviez-vous ? Antoine de St Exupéry est né à Lyon. Il devient pilote pendant son service militaire et est ensuite engagé dans l’Aéropostale. Lors de la seconde guerre mondiale, il est mobilisé par l’Armée de l’Air pour faire des vols de reconnaissance. En 1943, Antoine de St Exupéry publie un conte poétique et philosophique « Le Petit Prince ». Ce petit roman commence par une panne dans le désert pour finir par la réparation de l’avion masquant une réparation bien plus importante, celle de l’homme ! Quelle belle allégorie en ce temps de crise du Covid-19

Soutenons-nous, Surmontons Ensemble cette nouvelle semaine !

Pour télécharger notre lettre hebdomadaire numéro 4, veuillez cliquer ici.


N.B : Nous avons souhaité faire cette feuille, la plus légère possible malgré la gravité du moment et les difficultés que vous rencontrez peut-être ainsi que nos proches. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques. L’équipe de PromesseS reste présente et joignable pour vous accompagner, si nécessaire, dans cette période difficile.

Capture décran 2020 04 08 à 11.09.40
Vous connaissez Mafalda ? C’est une bande dessinée argentine de l’auteur Quino. Mafalda est le personnage principal. Elle a du caractère et réagit à tout ce qui se passe autour d'elle et à ce qu'elle lit dans les journaux. Son objet préféré est sa mappemonde. Elle voit en elle une représentation du monde, qu'elle juge malade. Elle lui applique des crèmes de beauté à la suite de nouvelles particulièrement sombres.

Soutenons-nous, Surmontons Ensemble cette nouvelle semaine !

Suivons Mafalda, non pas en Argentine, mais en Espagne : ce beau pays à l’extraordinaire diversité, ce pays où il faisait bon aller à la rencontre des habitants, fréquenter ses bodegas et se régaler de sa cuisine, ce pays aux multiples facettes où il faisait bon vivre !

Pour que cet imparfait puisse revenir au présent !

En solidarité avec nos amis espagnols qui paient cher le coronavirus !

Pour télécharger notre lettre hebdomadaire numéro 3, veuillez cliquer ici.

 

N.B : Nous avons souhaité faire cette feuille, la plus légère possible malgré la gravité du moment et les difficultés que vous rencontrez peut-être ainsi que nos proches. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques. L’équipe de PromesseS reste présente et joignable pour vous accompagner, si nécessaire, dans cette période difficile.

Capture décran 2020 03 31 à 14.42.48Les consultations et activités non urgentes ont été déprogrammées dans un certain nombre de services ambulatoires, notamment dans les Centres Médico-Psychologiques et les Hôpitaux de Jour.

Mais des permanences téléphoniques doivent être mises en place pour maintenir le lien avec les patients et continuer à leur apporter des réponses et du soutien.

Lorsque cela est nécessaire, des rendez-vous individuels peuvent encore être organisés (dans le respect des mesures barrières et règles de distanciation) pour les situations les plus critiques. Il ne faut donc pas hésiter à appeler les services dans lesquels on est habituellement suivis.
 
Pour télécharger la liste des numéros utiles, veuillez cliquer ici
 
Capture décran 2020 03 31 à 09.28.32
 
Toujours décidés à vous accompagner de façon positive avec quelques pistes d’occupations, de réflexions à travers la musique ou la lecture, de suggestions d’exercices etc. pour conserver bonne humeur et sérénité, mais, cette fois-ci, avec le "plus" d'un bon bol d'air !
 
Et si nous partions en voyage malgré le confinement ? ! Direction la Bretagne pour que portes et fenêtres s'ouvrent par la grâce de l'imagination et le petit coup de pouce de ce bulletin n°2.
Ainsi, on vous propose de faire un tour, chaque semaine, dans une région de France, d'Europe ou du Monde.
Si cette initiative vous plaît, n’hésitez pas à nous le faire savoir et à partager vos “bons plans” afin de passer tous ensemble et au mieux, ce cap difficile.



Pour télécharger notre lettre hebdomadaire numéro 2, veuillez cliquer ici
 

N.B : Nous avons souhaité faire cette feuille, la plus légère possible malgré la gravité du moment et les difficultés que vous rencontrez peut-être ainsi que nos proches. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques. L’équipe de PromesseS reste présente et joignable pour vous accompagner, si nécessaire, dans cette période difficile.

Capture décran 2020 03 25 à 11.49.34Dans ce moment particulièrement compliqué qui nous prive d’échanges et nous a donc obligé à remettre nos rendez-vous conviviaux ou informatifs tel les “Apéro PromesseS’”, “Les Causettes de Promesses” et toutes les autres propositions de rencontre que nous allions vous soumettre ou que vous-même aviez mises en place, PromesseS tient à maintenir le lien.

Aussi nous ouvrons une lettre hebdomadaire, dont le contenu qui vous semblera peut-être hétéroclite, a pour simple ambition de vous accompagner de façon positive avec quelques pistes d’occupations, de réflexions à travers la musique ou la lecture, de suggestions d’exercices etc. pour conserver bonne humeur et sérénité.

Nous ouvrons cette page hebdomadaire inédite jusqu’à ce que l’obligation de confinement soit levée. Si cette initiative vous plaît, n’hésitez pas à nous le faire savoir et à partager vos “bons plans” afin de passer tous ensemble et au mieux, ce cap difficile.

Claire Calméjane
Présidente de PromesseS

Pour télécharger notre lettre hebdomadaire numéro 1, veuillez cliquer ici

Capture décran 2020 02 27 à 17.37.03Christine, mère d'un jeune homme de 25 ans atteint de schizophrénie, parle de son expérience personnelle au micro d'Olivier Delacroix sur Europe 1, dans l'émission « Libre Antenne ». Elle y évoque notamment la méconnaissance et la stigmatisation de la maladie, l'accompagnement en tant que pair-aidant ou encore le soutien proposé par l'Association PromesseS.

Publié le 



Écouter le replay de l'émission en cliquant ici. 


Capture décran 2020 02 27 à 17.13.40
L'objectif du projet de Karima et Anissa est la sensibilisation du grand public à la notion de maladie mentale. Malheureusement, trop d'idées fausses et de peurs irrationnelles sont encore très présentes dans l'imaginaire collectif. Le fait d'interpeller sur cette question peut améliorer la situation, ou du moins, pousser à l'introspection. Comment perçoit-on le malade mental ? Quels mots viennent à notre esprit ?





Cliquez sur l'image pour visionner la vidéo ou visionner la directement sur Youtube en cliquant ici. 

Capture décran 2019 12 19 à 11.10.37Voici une présentation des différents points abordés par chaque chercheur lors du Psy Coh Sz Live sur les schizophrénies. Vous pouvez, en cliquant sur l'image, suivre l’ensemble des échanges, très riches et prometteurs. 

PSY COHorte est un programme piloté par la Fondation Fondamental, s’appuyant sur le réseau de centres experts et sur un réseau de laboratoires de recherche (Inserm- CEA- CNRS- Institut Pasteur…).
Ce programme de suivi d’une cohorte de patients atteints d’une pathologie psychiatrique dans le temps (dont les troubles bipolaires et la schizophrénie) a pour objectif de mieux comprendre la maladie et son évolution afin d’améliorer les outils diagnostics et pronostiques ainsi que les pistes thérapeutiques.

Lors de la rencontre avec des médecins et chercheurs Psy Coh Sz Live du 26 Novembre, a été présenté l’état des recherches actuelles et les projets en cours.


Présentation du programme Psy Coh Schizophrénie et modération des débats par Pr LORCA 
- Identifier et traiter la dépression dans la schizophrénie, un facteur clé de la prise en charge : Dr Guillaume FOND (Marseille)
- Identifier les facteurs de la rechute dans la schizophrénie pour mieux la prévenir : Dr Ophélia GODIN
- L’efficacité des soins de réhabilitation : quelles perspectives ? Dr Julien DUBREUCQ (Grenoble)
Questions et échanges avec la salle et les personnes sur facebook.

Lien pour visionner la rencontre : https://youtu.be/aPVmxeswdNg 

Capture décran 2019 12 19 à 10.30.21
Passé de soigné à aide soignant, conférencier et écrivain, Florent Babillote partage son expérience et ses recherches en matière de schizophrénie.

Retrouvez l'intégralité de ses vidéos sur sa chaîne Youtube

Biographie : « Né en 1980, Florent Babillote vit une enfance paisible jusqu'à ce que tout bascule : à l'adolescence, la schizophrénie surgit sous la forme de bouffées délirantes et l'apparition d'un "Autre", à la voix inquiétante. Témoignage sur la maladie "vue de l'intérieur", son livre « Obscure Clarté » fait pénétrer dans les anfractuosités d'une pensée tourmentée qui se (re)construit dans le dire, l'écrire. Il faut, en quelque sorte, "nommer la chose" pour passer à une autre. Tourner la page, Florent Babillote le fera de façon plus singulière encore. Après avoir achevé son autobiographie, il devient aide-soignant... dans l'unité psychiatrique où, quelques années auparavant, il a lui-même été interné. »

Capture décran 2019 12 13 à 15.31.44
L'association Promesses a été invitée à participer à la construction du dossier « Quel accueil pour les familles ? » paru dans le numéro 241 de la revue Santé Mentale : 

« Alors qu’au quotidien, l’essentiel de l’accompagnement des personnes souffrant de troubles psychiques est assuré par la famille, les proches se sentent encore trop souvent rejetés, mal informés, voire culpabilisés. Dans ces conditions, comment peuvent-ils soutenir la personne malade ? Témoins de l’itinéraire et du positionnement complexe des aidants, qui absorbent la maladie aiguë puis deviennent acteurs du rétablissement, des soignants tentent de les écouter, de leur transmettre des savoirs et de consolider leurs ressources. »

Intitulé « Ah, les parents ! », l'article est à retrouver en cliquant ici : « Ah, les parents ! »  

Vous pouvez également retrouver l'intégralité du dossier en cliquant ici

Capture décran 2019 07 29 à 17.47.08A revoir sur Public Sénat, un documentaire sur la schizophrénie, avec notamment, une séance du programme Profamille au SHU Sainte-Anne, animée par Dominique Willard. Pour voir la vidéo, cliquez ICI


Argumentaire : "La schizophrénie est une maladie méconnue et pourtant elle touche près de 1% de la population mondiale. En France, elle concerne pas moins de 600 000 personnes. Souvent associé à tort à la folie, la schizophrénie entraine des troubles encore incompris du grand public, qui poussent parfois les patients à cacher leur maladie.

Nous avons voulu savoir pourquoi la schizophrénie est si complexe à diagnostiquer. Si la recherche avance et permet désormais de mieux la soigner, la société, elle, peine à comprendre ces malades. Nous tenterons de comprendre les dessous d´un mal tabou, ses facteurs à risques, et ses évolutions. Le défi est grand. "

Capture décran 2019 06 07 à 10.41.19M. Bruno Patino, directeur de l’école de journalisme de Sciences Po, à qui nous avions écrit pour lui manifester notre désapprobation quant à l’invention du terme «schizophrénie de profil», dans son essai sur l’addiction au numérique*, nous a répondu le message suivant :

« Merci pour votre mail que je prends évidemment en compte.

Ce terme n'est pas mon invention, mais celui proposé par le Near Future Laboratory, qui ne le lie pas à la schizophrénie dont vous parlez. Mais je vous donne entièrement raison sur le fond et n'utiliserai plus le terme de façon maladroite.

Très cordialement,

Bruno Patino »


Nous le remercions bien sûr pour sa réponse, et pour son engagement à ne plus utiliser à l’avenir le terme schizophrénie de « façon maladroite », ce n’est pas si fréquent que nous obtenions une réponse (!) et cet «engagement» est une très bonne nouvelle.

Il n’en reste pas moins que le Near Future Laboratory, a bâti l’appellation d’une « nouvelle » pathologie sur le préjugé tenace selon lequel la pathologie psychiatrique qui porte le nom de schizophrénie est synonyme de double personnalité …

Tout ceci constitue un travail de longue haleine … N’hésitez pas à écrire à votre tour aux personnalités publiques, journalistes, hommes politiques etc qui utilisent à mauvais escient le terme schizophrénie … En cas de besoin, vous trouverez, sur notre site, quelques exemples de lettres envoyées par des adhérents de PromesseS à différentes personnes.

Vous pouvez aussi nous relayer l’information, elle viendra enrichir le recueil que nous avons commencé de constituer grâce à vous… et nous réagirons !

* "La civilisation du poisson rouge : petit traité du marché de l'attention"